Richard Avedon, photographies 1946-2004 au Jeu De Paume

Il est assez rare qu’une exposition de photographie connaisse une couverture médiatique aussi importante que celle de Richard Avedon au Jeu de Paume. Affiches dans le métro parisien, dans les rues, encarts magazines, publicités radio… Celle-ci a manifestement été un succès puisque vous êtes nombreux à avoir fait le déplacement à la Concorde.

Cette exposition regroupe 25O images grand format en noir et blanc, principalement des portraits pris sur fond blanc en studio. Richard Avedon photographie inconnus et célébrités à travers le monde : aux Etat-Unis, sur les routes, à la recherche de l’Amérique, ou dans de prestigieux studios de mode parisiens.Il commence sa carrière en travaillant pour Harper’s Bazaar puis Vogue dans le monde de la mode. Il apporte rapidement sa vision personnelle du portrait et de la photo de studio. Cette magnifique image de Dovimaen, en robe du soir de Dior, dansant avec des éléphants, est un bel exemple de son œuvre. Il travaille également en insérant ses modèles féminins en tenue de soirée dans des décors parisiens. Il fait ainsi danser Suzy Parker et Robin Tattersall en patins à roulettes sur la place de la concorde. Mais cette insertion de la mode dans la ville n’est pas ce qui caractérise le style Avedon tel que nous le voyons aujourd’hui.

Quelques années après le travail de Robert Frank dans the americans, avec In the american West, Richard Avedon nous montre une toute autre vision du peuple américain. Un peuple simple et humain. En opposition avec son travail de mode, il ne cherche pas forcément à faire ressortir la beauté des modèles, mais il montre la personnalité des gens comme il la voit et comme il la ressent, pour le meilleur ou pour le pire. Toujours sur fond blanc, avec un « studio » portable il sillonne l’ouest américain et photographie les gens qu’il croise. Comme toujours, ses images sont précises, Rihcard Avedon contrôle ses clichés et ses sujets.

« Mon sujet n’est pas l’Ouest ; j’aurais pu faire ces photos en n’importe quel lieu du monde. Ces portraits parlent des gens, comme tout ce que je fais. Peu importe l’Ouest. » Richard Avedon

Cette exposition est une belle rétrospective avec une muséographie intéressante et digne du jeu de paume. Si vous n’avez pas encore vu cette exposition, fill-in vous la recommande. Pour ceux qui ont vu cette exposition, Qu’en avez vous pensé? Elle m’a personnellement beaucoup plu, les portraits sont forts, puissants. Le sujet principal de cette exposition étant l’humain, on se promène dans un bout de société, et l’on partage un petit moment de vie de ces gens qu’ils soient richissimes, connus ou de parfaits inconnus  … Une exposition toute en contraste!

Baptiste Galea

Exposition Richard Avedon du 1 juillet au 29 septembre au Jeu de paume.

Avedon

Dovima et les éléphantsRobe du soir de Dior, Cirque d'Hiver,
Paris, 1955Photographie Richard Avedon© 2008
the Richard Avedon Foundation

Avedon

Sandra Bennett, 12 ansRocky Ford, Colorado, 23 août 1980.
Photographie extraite de la série In the American West
Richard Avedon© 2008 the Richard Avedon Foundation

Le Jeu de Paume – site Concorde

Jeu de Paume1, place de la Concorde75008 ParisMétro :
Concorde (lignes 1, 8, 12)Bus : 24, 42, 72, 73, 84, 94
Renseignements : 01 47 03 12 50
Entrée: 6€ – tarif réduit : 3€
plus d’information

30

3 comments on "Richard Avedon, photographies 1946-2004 au Jeu De Paume"

  1. Je partage ton appréciation en tout point. C’est même probablement la plus intéressante exposition photo se déroulant en France en ce moment (à part Arles, bien sûr). A ne rater sous aucun prétexte.

  2. Pingback: Annie Leibovitz - A Photographer’s Life, 1990-2005? | Fill-in

  3. Pingback: Robert Frank au Jeu de Paume | Fill-in

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :