Les trente six vues de la Sainte Victoire

Avant la fin de l’été, une petite détente méditative en Province:  «Les Trentes six vues de la Sainte Victroire.»

Une petite découverte qui va ravir les amoureux de Beaux livres. Qui n’a pas en tête les paysages de Cézanne, qui a sacralisé ce lieu magique? Jean-Christophe Ballot s’est confronté à ce sujet magnifique et épineux à la fois, au gré des quatre saisons et en écho aux « trente-six vues du mont Fuji » gravées par Hokusaï. Il nous donne à voir ses vues complexes, provenant de jeu de lumière qui en fait un tableau mouvant d’une extrême beauté. En regard, des fragments du texte de l’écrivain Autrichien Peter Handke, «La leçon de la Sainte Victoire», accompagnent ce parcours photographique. La préface est signée par François Barré, qui a dirigé le Centre Pompidou à Paris et présidé jusqu’en 2009 les rencontres internationales de la Photographie à Arles.

Jean-Christophe ballot n’est pas a son premier ouvrage inspiré par la pensée contemplative et par la dualité des méditations asiatiques, il sait saisir dans son oeuvre le caractère éphémère des éléments et le confronte à la toute puissance de la nature. il expose fréquemment ses photographies dans des galeries ou institutions (Louvre, Bibliothèque Nationale de France, Maison Européenne de la Photographie…)

Il a travaillé durant une année à raison de 4 semaines, une semaine par saison, pour enregistrer toutes les nuances de cette magnifique montagne provençale qu’est la Sainte Victoire. Pour les curieux, vous pouvez le voir entrain de travailler au pied de la montagne, et l’entendre, en visionnant le sujet qu’ARTE a diffusé dans son journal  :

Les trente-six vues de la Sainte Victoire,aux éditions Gallimard, avec un texte de Peter Handke et une préface de François Barré.
Le livre est déjà diffusé dans toutes les bonnes librairies. Format : 235 x 300 nombre de pages : 128 nombre d’illustrations : 46 Prix prévisionnel: 29 €

Tania Koller

<!— 5KBVWD9JSFU4

10
%d blogueurs aiment cette page :