iGAVEL : La photographie aux enchères

En ce jour de Noël, voici un site, Igavel, qu’il est bon de connaitre pour les amateurs d’Art. Ce site vous propose d’acheter aux enchères des œuvres d’art avec des garanties. Les prix débutent à 200 dollars et les œuvres sont d’excellente qualité !

Ci dessous une petite sélection fill-in si vous voulez  faire des cadeaux !

Noah Addis, Luis Fernando Vasquez Plays Futbol in the La Pradera Settlement in Lima, Peru, 2010 D5CF

Noah Addis est photographe professionnel et photo journaliste documentaire représenté par Corbis Image à New York. Son travail a été publié dans les journaux les plus importants : The New York Times, Time, Newsweek, People, US News & World Report, Life’s Year,etc…
Addis a commencé sa carrière dans l’équipe des photographes du magasine The Star-Ledger, NJ. Il travailla en même temps sur différents projets sur le thème de la montée du Christianisme en Afrique, le 11 Septembre et la guerre en Irak. Il a fait parti de l’équipe qui a gagné le prix Pulitzer sur les nouveau reportage Photographiqueen 2005.Addis a été récompensé par le prix photographique  du New Jersey  3 fois et a participé au portfolio dans la catégorie Photographe de Presse National  qui récompense les meilleur photo-journalistes. Pour en savoir plus: http://www.nppa.org. En 2010 il a exposé au Salt Institute for Documentary Studies et a été récompensé en équipe par le centre  pour artistes visuels émergents à Philadelphie. Son travail est présenté dans la collection du Magenta Foundation’s Flash Forward 2010 festival et il a récemment gagné le prix de Brooklyn“Live.Work.Create.”. Son dernier travail tourne autour de l’idée d’habitations éphémères dans les mégalopoles urbaines.

Sieglinde Cassel, Alborada, 2010 D5CF

Sieglinde Cassel, Alborada, 2010 D5CF

Sieglinde Cassel explore les relations entre le monde industriel et le monde naturel et les tensions entre ces deux espaces. Ses récents travaux  sont « the Cokpit » une étude sur les combats de coqs au Mexique et « Rendition », des photographies de paysages en perdition où l’homme va vers sa perte. Elle  étudie la peinture et a un master en littérature anglaise de l’Université de Glasgow en Ecosse. Elle déménagea à New York dans le but d’obtenir un certificat du Centre International de Photographie. Elle travaille actuellement comme artiste et expose ses photographies à Glasgow et à New York.

Stephanie Dean, I Like to Watch Him Shave, 2003 D5CF

Stephanie Dean, I Like to Watch Him Shave, 2003 D5CF

« J’aime le regarder se raser » Cette photographie fait parti du travail intitulé “Boys/Men” qui investie les frontières entre les comportements des garçons en devenir et ceux des hommes dans un questionnement tourné vers notre époque. Où l’homme refuse d’être identifié comme un homme. Beaucoup d’entre eux restant très longtemps chez leurs parents. elle explore des rituels comme le mariage, la remise des diplômes, et autres qui sont des rites initiatiques au devenir homme. Stephanie Dean est diplômée de l’école d’art de Californie où elle étudie avec Larry Sultan et Susan Ciriclio; et obtient un Master du Colombia College à Chicago. Elle a également fait une résidence en Hongrie en 2005 où elle a exposé ainsi que dans d’autres pays comme la Serbie, la Suède et le Canada. Elle a également eu ses propres expositions à san Francisco, New York et Chicago.  Dean vit et travaille à Chicago.

Francine Fleischer, SinkSwim (3487), 2010 D5CF

Francine Fleischer, SinkSwim (3487), 2010 D5CF

Cette série a été photographié dans une cavité qui fut utilisé pendant des milliers d’années par des tribus ancestrales pour le sacrifice humain.Aujourd’hui  cet endroit est fréquenté par des milliers de touristes. C’est cette dualité qui fascine l’artiste. Les nageurs euphoriques semblent inconscients de l’histoire de ce lieu magique.  »J’ai été surprise par la multitude de visions contraires qu’il y avait dans ce lieu par les jeux de lumières, du sombre au lumineux, de la légèreté à la gravité, de l’austère au festif, etc…Francine Fleischer est photographe depuis 15 ans. Pendant 10 ans elle s’est consacrée à la penture figurative en école d’Art et a obtenu un master en photographie de Purchase à New York où elle a étudié avec Jan Groover, Laurie Simmons et Jed Devine. Après ses études elle continua son apprentissage dans le studio de Michel Comte, Annie Leibovitz et Kelly Klein avant de suivre sa propre route. Son travail a été publié dans plusieurs publications comme Conde Nast Traveler, Vanity Fair et Italian Vogue. Elle partage actuellement son temps entre New York et Sag Harbor.

 Annick Rosenfield, Walter, 2008 D5CF

Annick Rosenfield, Walter, 2008 D5CF

« Cette image provient d’une série de portraits minimalistes. J’ai voulu voir comment je pouvais donné aux spectateurs de minces informations et encore faire des photographies intéressantes. Avec cette série J’était particulièrement intéressé par les gestes et le langage corporel et les espaces négatifs. » Annick Rosenfield est née à New york et a grandi dans le Maine. Elle a reçu son master en Photographie en 2009. Son travail a déjà été publié dans Photo District News and The New York Times Magazine et a participé à de nombreuses expositions.

Matthew Nighswander, Soccer (from Waiting for the Jets: Planeview Park, Queens, NYC), 2009 D5CF

Matthew Nighswander, Soccer (from Waiting for the Jets: Planeview Park, Queens, NYC), 2009 D5CF

 » tout le monde est d’accord, les avions apparaissent aujourd’hui dans le ciel d’une toute autre manière, prédateurs ou  condamnés  » Ian Mc Ewans. Saturday Planeview Park est un parc miteux qui se trouvent en dessous des pistes d’atterrissages de l’aéroport La Guardia: pas plus d’un hectare et bordé de barrière et d’une autoroute. Il ne mériterait à peine l’attention si ces avions ne volaient pas au dessus. Voir ces avions produit des émotions contraires, d’attirances et répulsions. Ces énormes objets possèdent un pouvoir d’attraction intense lorsqu’ils flottent dans le ciel mais ils peuvent aussi déclencher des instincts de peur quand ces monstres de ferrailles volent au dessus de nos têtes. Et j’espère avoir capturer ces moments… » Matthew Nighswander obtient son Master au Colombia college de Chicago. Son travail a été publié dans Adbusters, PDN & the British Journal of Photography. Il a été repéré par Getty images  » nouveau photographe émergent en 2007, une exposition des talents émergents à l’International, et en 2006 il a été sélectionné  comme ‘Hotshot’ par la Gallerie Jen Bekman à  New York. Sa série « chicagoland » a  été exposé à la gallerie Pictura dans le Bloomington durant l’été 2010.

Toute l’équipe fill-in vous souhaite un joyeux Noël et d’excellente fêtes de fin d’année !

00

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :